Bienvenue sur JurisPedia! Vous êtes invités à créer un compte et à contribuer après avoir confirmé votre adresse de courriel. Dès lors, vous pouvez ajouter un article en commençant par lui donner un titre en renseignant ce champ:

Les lecteurs et contributeurs ne doivent pas oublier de consulter les avertissements juridiques. Il y a actuellement 3 528 articles en construction permanente...

Discussion:Arbitrage commercial international (int)

Un article de JurisPedia, le droit partagé.
Aller à : Navigation, Rechercher

Je ne suis pas d'accord dans la comparaison entre arbitrage, mediation, conciliation et expertise. L'arbitrage même ex aequo et bono, conduit à une décision final & binding prise par l'arbitre, la médiation ne comporte pas de décision d'un tiers, mais soit d'un contrat, soit d'une transaction au sens du code civil français (par exemple). Quant à l'expertise, on peut aussi bien avoir une expertise final & binding, ou une expertise seulement consultative. Mourkos

Vous m'avez mal lu. L'arbitrage fait partie des A.D.R., Alternative Dispute Resolutions et est classiquement rapproché des notions de médiation et de conciliation, en ce sens que l'issue du litige ne dépend pas d'une autorité juridictionnelle étatique. C'est leur seul point commun. L'expertise d'un prix, par exemple (art. 1592 -et 1843-4-) est nommée arbitrage à tort par le code civil. La médiation et la conciliation ne lient pas les parties. J'en ai la connaissance pratique. Il est vrai que l'expertise peut constituer une "évaluation irrévocable à dire d'expert ou expertise-arbitrage" (cf. Gaz. Pal. mer. 16-jeu. 17 avril 2008, n° spécial). Libre à vous de modifier mon propos s'il n'est pas assez clair, cette contribution restant open et non final & binding. Dr.Weiszberg