Bienvenue sur JurisPedia! Vous êtes invités à créer un compte et à contribuer après avoir confirmé votre adresse de courriel. Dès lors, vous pouvez ajouter un article en commençant par lui donner un titre en renseignant ce champ:

Les lecteurs et contributeurs ne doivent pas oublier de consulter les avertissements juridiques. Il y a actuellement 3 531 articles en construction permanente...

Kelsen, Hans

Un article de JurisPedia, le droit partagé.
Aller à : Navigation, Rechercher
Cet article est une ébauche relative au droit autrichien, vous pouvez partager vos connaissances juridiques en le modifiant, vous pouvez également faire une recherche dans le moteur...
Recherche en droit autrichien At flag.png
Google Custom Search

Accueil > Grands juristes >  Autriche > Grands juristes : É U d'Amérique

Accueil > Grands juristes > Grands juristes en droit international 
At flag.png
Us flag.png


Né le 11 octobre 1881 à Prague, (actuellement en République tchèque), juriste américain d'origine autrichienne mort en Californie le 19 avril 1973.

Kelsen est issu d'une famille juive de langue allemande. En 1895 ses parents s'installent à Vienne où le jeune Kelsen termine ses études secondaires puis fait son droit. En 1906 il soutient une première thèse sur la théorie de l'Etat de Dante Alighieri. En 1908 il séjourne à Heidelberg où il suit les cours du juriste Jellinek, Georg (1851-1911) et du sociologue Max Weber (1864-1920). Revenu à Vienne il soutient sa thèse d'habilitation Hauptprobleme der Staatsrechtslehre qui lui permet d'être nommé professeur stagiaire (privat-dozent) en 1911. Il est nommé professeur titulaire en 1918. En 1918 il se lie aux dirigeants du parti social-démocrate autrichien qui accède au pouvoir. En 1920 la rédaction du projet de Constitution de la République autrichienne lui est confiée.

En 1920 il fut l'un des rédacteurs de la Constitution de l'État autrichien nouvellement créé. Membre à vie de la Cour constitutionnelle autrichienne. Juif, il fut révoqué par les nazis après l'Anschluss et s'exila en Suisse (1933) puis aux États-Unis d'Amérique (1940). Cet exil marquera une tournant dans son oeuvre : on lui a souvent fait grief, en ne définissant pas sa Grundnorm, de ne pas se séparer aussi radicalement qu'il le prétendait des théories du droit naturel ; il n'est pas certain que les idées de nature ou de Dieu à l'origine des normes soient parfaitement évacuées par Kelsen.

Il enseignera à l'Institut des Hautes Etudes Internationales de Genève, à Prague, puis de nouveau à Genève jusqu'en 1940. Aux Etats-Unis, il enseignera dans diverses universités, notamment Harvard et Berkeley. Après la guerre il participe à la préparation du procès de Nuremberg.

Spécialiste de droit public et de droit international, il élabora sa Théorie pure du droit à partir des années 1920.

Pour Kelsen, le droit s'organise en une structure hiérarchisée des normes. On parle d'ailleurs de pyramide des normes, dans laquelle toute règle de droit doit respecter la norme qui lui est supérieure. Les régles les plus importantes étant moins nombreuses, l'ensemble forme, en effet, une pyramide.

Dans une approche interniste, la norme la plus importante est ainsi pour de nombreux pays la Constitution, en dessous de laquelle se trouve les accords internationaux puis les lois nationales. Le droit constitutionnel serait, pour chaque État, le droit constituant du droit...


     /\ <------------- Constitution
    /__\ 
   /    \ <----------- Droit internationnal
  /______\
 /        \ <--------- Lois nationales
/__________\ 


Dans une perspective internationaliste, la pyramide diffèrera, mais attestera toujours du monisme prôné par Kelsen, pour qui l'ordre juridique est unique. La jurisprudence internationale mais aussi les dispositions constitutionnelles adoptées dans nombre d'Etats modernes tendent à donner l'avantage à ce type de schéma :


     /\ <------------- Droit internationnal
    /__\ 
   /    \ <----------- Constitution
  /______\
 /        \ <--------- Lois nationales
/__________\ 

Autres notions

Voir aussi

  • Trouver la notion Hans Kelsen dans l'internet juridique

Bibliographie

  • Kelsen, Hans, 1881-1973, Théorie pure du Droit, Bruxelles : Bruylant ; Paris: Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1999. 367 p. ISBN 2802712446 ISBN 2-275-01776-3
  • Kelsen, Hans, 1881-1973, La démocratie: sa nature, sa valeur, Paris: Dalloz, 2004. 121 p. ISBN 2247042686
  • Kelsen, Hans, 1881-1973, Théorie générale des normes, Paris : Presses universitaires de France , 1996. 604 p. ISBN 2-13-047402-0
  • Kelsen, Hans, 1881-1973, Théorie pure du Droit, 2e traduction par Ch. EISENMANN, Dalloz, PAris, 1962, consultable sur Gallica
  • Herrera, Carlos Miguel, La philosophie du droit de Hans Kelsen: une introduction, Québec: Les Presses de l'Université Laval, 2004. 100 p. ISBN 276378111X
  • Herrera, Carlos Miguel, Théorie juridique et politique chez Hans Kelsen, Paris : Éd. Kimé, 1997. 331 p. ISBN 2841741060
  • Goyard-Fabre, Simone, et al. « La Pensée politique de Hans Kelsen ». Caen : Centre de publications de l'Université de Caen, Cahiers de philosophie politique et juridique, n° 17, 1990. 182 p. ISBN 2905461586
  • Renaut, Alain, et al. « La philosophie du droit de Hans Kelsen ». Caen : Centre de publications de l'Université de Caen, Cahiers de philosophie politique et juridique, n° 9, 1986. 126 p. ISBN 2-7116-9416-X